• open panel
  • Accueil
  • Transports
  • « Sans une masse critique d’utilisateurs, le covoiturage dynamique ne peut pas exister »

« Sans une masse critique d’utilisateurs, le covoiturage dynamique ne peut pas exister »

 

Pour Frédéric Bisson, vice-président en charge des relations parlementaires à la Feduco (Fédération nationale du Covoiturage), s’il s’adresse majoritairement aux actifs effectuant des trajets pendulaires, le covoiturage dynamique ne doit pas être exclusivement réservé aux plus technophiles des usagers : 

« Aujourd’hui, je considère que les solutions basées sur l’utilisation des smartphones sont prématurées, mais elles permettent toutefois de faire des expérimentations. A court terme, il faudra examiner le taux de pénétration de ces outils et les usages réels qui en sont fait : la population qui maîtrise le mieux les smartphones n’est pas forcément celle qui fera le choix du covoiturage dynamique. Le public type du covoiturage dynamique, ce sont des travailleurs effectuant des trajets réguliers, qui doivent utiliser tous les jours leur voiture pour se rendre au bureau.
En outre, le covoiturage dynamique doit pouvoir fonctionner avec des téléphones mobiles de base pour être accessible à tous. Qui plus est, le service ne doit pas induire de coût téléphonique supplémentaire pour les usagers, si l’on veut qu’il décolle. »

http://www.innovcity.fr/2011/09/12/sans-masse-critique-utilisateurs-covoiturage-dynamique-ne-peut-pas-exister/

Mots-Clés: , , , ,

Une Réponse pour “« Sans une masse critique d’utilisateurs, le covoiturage dynamique ne peut pas exister »”

  1. La masse critique est LE challenge du covoiturage, dynamique ou non dynamique. Chaque initiative incitant les citoyens à partager leur moyen de transport ou leur facilitant la pratique du covoiturage est louable et doit être encouragée!

     

Laisser un Commentaire

*

Copyright © 2011 · Urbalyon Numérique, All Rights Reserved.
Powered by Wordpress