• open panel

Les Transports collectifs à l’ère du « voyageur numérique »

 

Orange Business Services, la banche pro de l’opérateur Télécom, a publié récemment un livre blanc intitulé « transport collectif : l’ère du voyageur numérique ». Ce document, téléchargeable ici, évoque le lien entre les modes de transport public (bus, métro, train, voiture en libre-service) et les usagers par les moyens de communication (Smartphone, web), à l’heure de la mobilité 2.0 : une mobilité nouvelle, qui conjugue le physique et le numérique d’une part, le collectif et l’individuel d’autre part.

Informer les voyageurs en temps réel
Informer les voyageurs en temps réel

Pour les collectivités, la question des transports, sous tous ses aspects, est centrale. Elle représente aujourd’hui des budgets considérables, destinés non seulement à construire de nouvelles infrastructures, mais également à penser et à concevoir de nouveaux modes de transport, économes et respectueux de l’environnement. Pour répondre à ces défis et remplir ce programme, le numérique, comme ce livre s’attache à le montrer, est un atout considérable.

L’étude, fait donc le point sur un certain nombre d’initiatives, et pointe du doigt les attentes en matière de qualité de l’information. Il faut ainsi améliorer l’information en temps réel, surtout en période de dysfonctionnement (grèves, travaux), et proposer des innovations.

Ce livre blanc met également en avant le concept de « voyageur numérique » : un voyageur nomade, mobile que l’on ne peut réduire à un simple usager. Connecté en permanence, via les « appendices technologiques » de la mobilité, relié aux systèmes d’information de tous types (actualités, bourse, localisation, réseaux sociaux…), ce citoyen nomade aspire à retrouver le même niveau d’interaction partout et en tous lieux. Il ne peut plus voyager passivement, il lui faut donc des services de mobilité en complément de la simple prestation de transport…

Mots-Clés: , , , , , , , , , ,

Une Réponse pour “Les Transports collectifs à l’ère du « voyageur numérique »”

  1. La réalisation de ce livre blanc est pertinente dans la mesure où la ville devient numérique. L’information, la communication et la sensibilisation des usagers aux nouveaux modes de déplacements et aux nouvelles technologies est essentielle. Ces NTIC répondent aux nouveaux usages, aux nouveaux rapports au temps et à l’espace et apportent des opportunités pour l’avènement de mobilités urbaines plus libres et plus durables.

    « Mobile en ville » est un site Internet qui fournit de l’information inédite en temps réel pour les personnes à roulettes. Une autre initiative « Clever commute » renseigne en temps réel sur les retards dans les transports aux Etats-Unis. « Goloco » permet aux usagers de se rencontrer avant les trajets effectués en commun, pour se rassurer. A San Francisco « Streetline network » a proposé une solution en installant des capteurs sur toutes les places de stationnement qui renseignent en temps réel les automobilistes sur écran mobiles ou GPS sur la localisation des places vides. Ce système apportent non seulement des gains de temps mais aussi diminue la pollution et permet de disposer d’informations précises sur les flux en centre-ville.

    Toutefois l’accès à ces outils numériques et l’information auprès de certaines populations semble encore à approfondir, à valoriser. Il existe encore une importante fracture numérique : les personnes qui sont nées avec Internet utiliseront les transports de demain mais qu’en est-il des personnes plus âgées ? Comment les former et les sensibiliser à ces nouvelles pratiques ? D’autre part, l’accès à ces NTIC n’est pas donné à tout le monde…cela à un coût…

     

Laisser un Commentaire

*

Copyright © 2011 · Urbalyon Numérique, All Rights Reserved.
Powered by Wordpress